Gâteau renversé aux Figues

Gâteau renversé aux Figues

gateau_renverse_figues_amande_blog6

Allo ! Me revoilà après presque 4 mois de blogopause. Rien ne justifie vraiment cette trêve, j’ai juste écouté mes envies et c’est vraiment important de garder cette activité de « blog » comme un moment de plaisir. La pause m’a semblé nécessaire alors j’ai tout simplement levé le pied… jusqu’à ce que ça me manque et que je ressens ce besoin d’écrire ici.

gateau_renverse_figues_amande_blog4

Durant tout ce temps, j’ai beaucoup pâtissé et j’ai de nouveau éprouvé cette excitation en cuisine que je croyais perdue avec toutes ces années passées. Ce petit plaisir tout simple et si accessible que je n’éprouvais plus depuis un moment…

Bref, pour résumer, tout va bien et cette pause m’a vraiment été bénéfique.

gateau_renverse_figues_amande_blog5

Il faut croire que l’automne est un moment propice et particulièrement inspirante. J’ai profité des dernières figues du mois d’octobre pour faire un gâteau renversé en combinant plusieurs recettes que j’ai trouvées ici et là… une version simplifiée de la base du gâteau que je pourrai reprendre pour n’importe quel fruit.

gateau_renverse_figues_amande_blog2

**Gâteau renversé aux Figues**

3 œufs

120g de sucre (100g +20g)

100g de beurre fondu

150g de poudre d’amande

100g de farine 

1/2 c.c de levure chimique

4 figues

  • Graisser un moule de 18 cm de diamètre et saupoudrer le fond de 20g de sucre
  • Couper les figues en tranches de 0,5 cm d’épaisseur et les répartir joliment dans le fond du moule au contact du sucre
  • Dans un grand bol, battre les œufs avec les 100g de sucre puis ajouter la poudre d’amande, la farine et la levure (tamisées au préalable)
  • Ajouter le beurre fondu et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène
  • Verser cet appareil dans le moule, directement sur les figues
  • Cuire à 180°C pendant près de 40-45 minutes
  • Démouler le gâteau sur une grille et laisser refroidir avant de servir

**Upside down Fig cake**

3 eggs

120g sugar (100g + 20g)

100g melted butter

150g ground almond

100g flour

1/2 tsp baking powder

4 fresh figs

  • Grease a 7 inches round cake pan and sparkle the 20g sugar in the bottom
  • Cut figs into 0,5 cm thick slices and arrange them in the bottom of the pan over the thin sugar layer
  • In a mixing bowl, beat the eggs with the remaining 100g sugar until lighter color and then add ground almond, sifted flour and baking powder – blend well
  • Add the melted butter and mix well
  • Pour this battery in the pan over the figs
  • Bake at 180°C for 40-45 minutes
  • Unmold  the cake straight over a rack and let it cool before serving
Des recettes et des blogs ~part 1

Des recettes et des blogs ~part 1

Il est assez rare que je parle des autres blogs en dehors des défis culinaires entre blogueurs. Cet article est une première !

A l’heure où les réseaux sociaux semblent faire de l’ombre à notre bon vieux blog, je peux vous dire que je suis encore un lecteur assidu de ces derniers. Ce que je vais écrire n’a rien d’original mais j’aime quand il y a encore une histoire à travers les articles et que l’auteur(e) dévoile « sincèrement » ses ressentis et états d’âme divers en rapport avec la cuisine ou pas … chose que je ne vois hélas plus trop sur les blogs et encore moins sur les réseaux sociaux. J’ai tellement de choses à dire à ce sujet mais ce serait beaucoup trop long ! Peut-être plus tard…

Pour moi, commencer à suivre un blog relève un peu du hasard. Ce n’est pas forcément via les réseaux sociaux que je les découvre mais suite à une recherche de recettes à un moment donné. Bref, pour faire court, c’est plus une histoire de timing en ce qui me concerne. Lorsque je vois que l’auteur(e) prend vraiment le temps de répondre aux commentaires alors c’est décidé, je m’abonne.

Bon, assez de bla bla, je vais citer quelques blogueuses qui m’ont inspiré récemment pour certaines et depuis bien plus longtemps pour d’autres. C’est un peu ma façon de dire que le blog a encore de la valeur à mes yeux et que oui, elles peuvent continuer à faire ce qu’elles font si bien : faire rêver ou faire voyager à travers la cuisine, assouvir les envies ponctuelles de gourmandises des lecteurs. Leurs recettes, je les ai faites pour de vrai car elles m’ont donné envie, tout simplement. Je pense que ça fera toujours plaisir de savoir que ton blog a réellement inspiré les gens qui te lisent.

La liste n’est pas exhaustive bien évidemment et il n’y a pas d’ordre de préférence en particulier… ah si, finalement, au moins pour la première blogueuse que je vais citer car c’est le premier blog que j’ai commencé à suivre en 2006.

chocolate chip cookies

Il s’agit de Estelle du blog Le Hamburger et le Croissant. Alors que certain(e)s suivaient Mercotte ou Scally, moi, je suivais Estelle. C’est donc symbolique pour moi de la citer en premier… et puis sa recette de chocolate chip cookies, je l’ai faite maintes et maintes fois depuis, je ne m’en lasserai jamais je crois.

madeleines sarrasin et miel

Ensuite, il y a les Madeleines au sarrasin et au miel de Dominique… j’ai eu l’eau à la bouche à la première lecture de la recette. Ça me fait du bien d’aller sur son blog avec son ambiance rustique et apaisante.

gâteau baileys

Plus récemment, il y a eu le Gâteau Chocolat Baileys de Carine. J’ai découvert sa recette et par la même occasion son super blog en faisant une recherche sur l’utilisation du Baileys en pâtisserie.

baileys chocolate cake

J’adore le Baileys mais je ne sais pas pourquoi, mon corps commence à me lâcher et à ne plus me suivre dans mes envies… le fait de le consommer pur me donne désormais des plaques et des démangeaisons. La recette de Carine m’a donc aidé à contourner le problème et surtout à ne pas faire de gaspillage.

fondant à la noix de coco

Je n’oublie pas l’extra fondant à la noix de coco de Coc’ la Cairote. La recette est tombée à pic un soir où j’avais une énorme envie de gâteau à la noix de coco et comme promis, elle est hyper facile et rapide à réaliser. Plus easy, tu meurs !

moelleux aux amandes

J’aime tout ce qui est à base d’amande alors je n’ai pas pu résister au Petit gâteau moelleux aux amandes de Marina.

almond cake

Son site est une sacrée source d’inspiration plein de couleurs et c’est avec lui que je me suis mis à faire mes tous premiers macarons d’ailleurs.

Bon, vous allez me dire qu’il n’y a que du sucré qui m’inspire. Faux !

riz au tofu

Je clôture ce premier chapitre avec le Riz au tofu, gingembre et soja de Nathalie. En m’intéressant à la pâtisserie, mon IMC en a pris un sacré coup en 10 ans… et fort heureusement, en salé, j’ai assagi. Depuis ces 2 dernières années, j’ai basculé un peu dans le végétarisme. Je ne serai jamais 100% végétarien car j’aime trop le KFC mais dès qu’il est possible, j’essaie de prendre soin de mon organisme.

riz complet au tofu

Je me suis beaucoup retrouvé dans cette recette de Nathalie car c’est comme ça que je conçois le « manger sain avec du goût ».

Voilà, je vais m’arrêter là pour cette fois-ci. La prochaine fois, je vous parlerai des recettes de youtubeurs 😉

Bon week-end gourmand à vous !

Melonpan aux couleurs d’Okinawa

melonpan_beni_imo

Je profite de ce billet pour partager avec vous quelques photos de mes vacances au Japon en 2015.

J’avais promis d’écrire une série d’articles consacrés à ce voyage, les photos prises sur place, les adresses pour faire du prop shopping … suite à plusieurs événements dans ma vie, ces articles n’ont jamais vraiment pu voir le jour. J’ai tellement traîné que j’ai eu le temps de fermer mon ancien blog et d’en créer un autre entre temps.

okinawa_blog4

2015 semble loin et pourtant les souvenirs restent encore très frais dans ma tête. C’était la deuxième fois que je visitais le Japon et je ne m’en lasse pas, j’y retournerai volontiers.

Avec mes amis, on essaie de faire un maximum de villes à chaque fois. C’est un peu frustrant car nous n’avons pas toujours le temps de bien profiter de l’endroit que nous visitons… résultat, nous voyageons à un rythme assez intense entre les changements d’hôtels (les valises à trimbaler) et le stress à chaque changement de train. C’est fatigant mais on repart toujours avec un maximum de bons souvenirs.

okinawa_blog5

Cette fois-ci, Okinawa faisait partie de notre périple. Et je vais vous dire que j’ai adoré Okinawa et plus précisément sa capitale, Naha. Le climat est beaucoup plus doux, les gens sont vraiment plus gentils et plus chaleureux. Ça nous a fait un repos de quelques jours pendant ce voyage. Ce n’est pas étonnant que ce soit là-bas que se trouvent les records de longévité…

okinawa_blog3

J’adore Naha aussi car c’est une grande ville avec toutes les infrastructures qu’on connaît du Japon mais avec une végétation différente. C’est vraiment la différence la plus notable à mes yeux, une facette que je ne connaissais pas de ce pays… ce côté tropical, doux et paisible.

okinawa_blog2

Lorsqu’on se balade en centre ville, il n’est pas rare d’apercevoir des boîtes de biscuits de couleur violet mis en vente dans des boutiques de souvenirs. Cette couleur « naturelle » provient en réalité de la patate douce violette « beni-imo », le produit local par excellence. Il est aussi décliné en crème glacée mais aussi en poudre !

Les biscuits, j’en ai achetés pas mal pour les offrir à mon retour en France mais je me suis surtout acheter un sachet de cette poudre de beni-imo pour mes tests culinaires personnels. J’entre donc dans le vif du sujet puisque ce billet est consacré au melonpan à la patate Beni-imo !

melonpan_beniimo

Le melonpan est l’une de mes brioches japonaises préférées. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est une brioche moelleuse surmontée d’une couche de cookie quadrillé parfumé habituellement à la vanille. Durant mon voyage, j’en ai mangé pas mal en guise de petit déjeuner dans le train. A Paris, lorsque le Japon me manque trop, je me pointe chez AKI Boulanger (rue St-Anne) rien que pour croquer dans un melonpan et niveau parfum, il y a du choix, thé vert matcha, chocolat et même ichigo (fraise) !

Dans la recette que j’ai donc utilisé la poudre de patate douce dans la pâte à cookie mais vous pouvez aussi bien la parfumer autrement si vous le désirer. Je me suis juste contenté de réutiliser ma recette de base que j’ai par la suite trafiquée.

melonpan_beni_imo

** BENI-IMO MELONPAN (pour 10 brioches) **

** Pâte à brioche **

250 gr farine T45 – 50 gr sucre en poudre – 1/2 c. à c. sel – 10 gr poudre de lait demi écrémé – 6 gr de levure sèche – 2 c. à s. d’œuf battu – 150 mL eau tiède – 25 gr beurre mou

** Pâte à cookie **

50 gr beurre mou – 80 gr sucre – 50 gr œuf battu – 160 gr farine T55 – 1/2 c. à c. levure chimique – 2 c. à s. poudre de beni-imo – du sucre en poudre en supplément

** Réalisation **

Commencez par la pâte à brioche et placez dans un grand bol : farine, sucre, sel, lait en poudre et levure sèche. Mélangez bien.

Incorporez l’œuf battu dans l’eau tiède et versez ce mélange petit à petit dans le mélange sec. Mélangez le tout et sortez la pâte pour la pétrir sur un plan fariné. Pétrissez durant 10 minutes puis lorsque la pâte devient plus souple et moins collante, incorporez le beurre mou. Pétrissez 10 bonnes minutes encore.

Placez le pâton dans le grand bol, couvrez avec un torchon humide et laissez lever 60 – 90 minutes.

Pendant ce temps, préparez la pâte à cookie. Battez le beurre mou avec le sucre puis ajoutez l’œuf battu petit à petit. Tamisez farine, levure et poudre beni-imo et incorporez ce mélange en 2 fois dans le beurre battu. Formez un cylindre avec la pâte à cookie et enveloppez-le dans un film alimentaire et placez au frais pendant 60 minutes.

Chassez l’air de la pâte à brioche, pesez-la et divisez-la en 10 parts égales. Roulez chaque pâton en boule, couvrez de nouveau avec un film alimentaire et laissez lever 15 – 20 minutes.

Sortez la pâte à cookie et divisez-la aussi en 10 parts égales que vous roulez en boules. Placez chaque boule entre 2 films plastiques et aplatissez-la avec le bas d’un verre de façon à obtenir 10 disques de 8-9 cm de diamètre à la fin.

Placez les disques de pâte à cookie sur le dessus des pâtons. Collez bien au niveau des bords. Parsemez généreusement la couche de cookie de sucre et quadrillez-la en losanges à l’aide d’une lame de couteau (côté non tranchant).

Placez les 10 pâtons de melonpan sur une plaque allant au four et laissez lever 30-40 minutes.

Préchauffez le four à 180°C puis enfournez les brioches pendant 15 minutes.

Laissez les melonpans tiédir sur une grille et dégustez sans tarder !

Crêpe Coréenne : PaJeon

Veuillez bouclez votre ceinture, nous décollons pour Séoul !

pajeon 6

Bien moins connue que le Kimchi et le Bibimbap, la crêpe Pajeon a pourtant tous les atouts pour plaire.

Je vous propose cette recette dans le cadre de la 48ème Battle Food organisée par Maeva du blog Cook A Life! by Maeva, désignée marraine par Camille de Camille Pâtisserie lors du défi précédent.

logo-battle-food-48

 

Dans ce défi culinaire,Maeva nous propose le thème du Voyage Gourmand. Ce dernier m’a immédiatement séduit et je me suis inscrit sans trop hésiter.

A l’heure même où je rédige d’article, je me demande ce que les autres participants vont proposer comme voyage :

Cook A Life! by Maeva (Maeva) – Encore un gâteau (Sandra) – By Acb 4 You (Annie) – I Am Hungry (Valentine) – Chachou à la crème – Gaëlle – Sabrina (non blogueuse) – Deviously Sweet Pâtisserie (Doria) – Les placards de Lise (Lise) – Petite Cuillère et Charentaises (Gabrielle) – La table de Clara (Clara) – Ma cuisine à moi (Nicolas) – Grain de sel et gourmandise (Martine) – Vite fait… Bien cuisiné (Emeline) – Bistro de Jenna (Jenna) – Bretonne à tout prixGraine de faim kely (Lova) – Keskonmangemaman (Hélène) – Chaud Patate (Lina) – La Ptite Ju Nantaise (Julie) – Mon Carnet Café (Steve) – Comme une envie de… (Céline) – Le Repaire des Ventres Faims (Léa) – 123 Zuste 1 Zeste (Lucie) – Quelques grammes de gourmandise (Isabelle) – Framboises et Bergamote (Valérie) – Craquounette Avenue123 Dégustez (Valérie) – Par Faim d’Aromes (Chloé) – Les recettes de Mélanie (Mélanie) – Recettes d’une crétoise (Maria) – Le blog de Cata (Catalina) – Tout simplement fait maison (Dyen) – Ramène la popotte (Carole) – Les yeux plus gros que le ventre (Charlotine) – Cooking & Bon Appétit (Marie) – The Happy Cooking Friends

Bon, en attendant, je vous emmène faire un tour en Corée du Sud.

pajeon 3

Cette recette vous demande relativement peu d’ingrédients pour voyager et elle ne vous prendra pas énormément de temps non plus. Elle sera parfaite pour un apéro entre amis, le tout accompagné d’une bonne bière coréenne si possible [l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! A consommer avec modération là 🙂].

pajeon 6

Vous êtes prêt(e)s ? On décolle avec de quoi faire 2 crêpes.

** Ingrédients ** 

8-10 crevettes de taille moyenne

80gr de ciboule

90gr de farine T55

100mL d’eau

 1 œuf

1/2 c. à c. de sel

poivre

2 c. à s. de sauce de soja

1 c. à s. de vinaigre (de riz)

1 filet d’huile de sésame

graines de sésame

pajeon 5

** Réalisation **

Décortiquez et lavez les crevettes puis coupez-les en petits morceaux. Assaisonnez-les avec du sel et du poivre et réservez dans un petit bol.

Lavez les brins de ciboules, séchez-les et coupez-les en segments de 5-6cm. Réservez.

Dans un bol, mélangez la farine et l’eau puis ajoutez l’œuf. Mélangez bien le tout pour former une pâte lisse.

Faites chauffer un peu d’huile végétale dans une poêle de taille moyenne.

Disposez la moitié des ciboules alignées en parallèle dans la poêle.

A l’aide d’une cuillère, déposez un peu de pâte à crêpe sur les ciboules.

Disposez la moitié de morceaux de crevette et nappez de la moitié de la pâte à crêpe.

Laissez cuire à feu doux-moyen pendant 1-2 minutes puis retournez la crêpe délicatement.

Laissez cuire l’autre face 2 minutes encore et transférez la crêpe dans une assiette.

Précédez de la même manière pour la seconde crêpe avec le reste des ingrédients.

Badigeonnez la surface des crêpes d’huile de sésame et parsemez de graines de sésame.

Pour faire la sauce qui accompagnera les crêpes, mélangez la sauce de soja avec vinaigre puis ajoutez quelques gouttes d’huile de sésame. Vous pouvez ajouter un peu de poudre de piment pour relever un peu cette sauce.

pajeon_1

Voili voilou, j’espère que cette recette vous plaira. N’hésitez pas à me faire part de vos impressions 🙂

Je vais de ce pas, visiter les autres blogs pour voyager un peu à mon tour.

pajeon_2

NB : si vous voulez savoir quelle bière prendre, je vous recommande Hite ! N’oubliez pas, allez-y mollo 🙂

Galettes végétariennes Tofu Potimarron

galette_tofu_potimarron_blog

Voici une autre recette réalisée avec pratiquement les mêmes ingrédients que la recette précédente.

Pendant que je la réalisais, je n’ai pas pu m’empêcher à mon neveu. « Sera-t-il plutôt viande ?« . « Détestera-t-il les légumes ?« . Si c’est vraiment le cas alors cette recette sera une bonne manière de lui faire manger un peu de légumes. Ma cuisine future serait sans doute à base de légumes farcis, de boulettes végétales et de panures camouflage en tout genre. Bref, j’arrête de faire des plans sur la comète car je suis encore bien loin de ce stade. Je verrai donc dans 1 an ou 2.
En attendant, je livre la recette de ces petites galettes végétariennes.

** Ingrédients pour 10/12 galettes de 6 cm**

250 gr de tofu ferme

85 gr de chaire de potimarron

80 gr de grains de maïs en conserve égouttés

1/2 carotte de taille moyenne

1/2 bouquet de coriandre

2 c. à s. de farine tout usage

2 œufs

sel et poivre

huile de sésame

sauce de soja

vinaigre de riz

galette_tofu_potimarron_blog1

** Réalisation ** 

Détaillez la demi carotte en brunoise.

Ciselez les feuilles de coriandre.

Passez la chaire de potimarron 1 minute au micro-ondes à 600W et écrasez-la à la fourchette.

Ecrasez le tofu égoutté par petits morceaux avec le plat d’un couteau.

Placez le tofu écrasé dans une double couche d’essuie-tout et serrez afin de chasser le plus d’eau possible.

Mettez le tofu écrasé dans un grand bol, ajoutez la chaire de potimarron écrasé, les mini dés de carottes, les grains de maïs et les feuilles de coriandre. Mélangez à la spatule.

Assaisonnez avec du sel et du poivre. Ajoutez un petit filet d’huile de sésame. Mélangez.

Ajoutez la farine puis les œufs. Mélangez jusqu’à ce que l’ensemble des ingrédients s’agglomèrent bien.

Faites chauffer de l’huile de tournesol dans une grande poêle.

Déposez délicatement des petits tas de pâte de tofu avec une cuillère à soupe en les espaçant bien. Laissez cuire à feu moyen 2 minutes puis retournez-les pour faire cuire l’autre face.

Placez les galettes dans une assiette au fur et à mesure et répétez jusqu’à épuisement de la pâte.

Préparez la sauce qui accompagnera les galettes en mélangeant simplement le sauce de soja et le vinaigre de riz (quantité à ajuster en fonction du nombre de personnes à table).

Tofu et Potimarron sautés à la mode chinoise

tofu_potimarron_sautes_blog

Ça y est, cette semaine j’ai rangé définitivement mon petit ventilateur (j’ai pas mal traîné, je sais…) et ressorti mon radiateur d’appoint. J’ai du mal à sortir de mon lot pour aller bosser. J’ai souvent froid aux pieds à la maison. Et j’ai toujours envie de boire une boisson chaude en rentrant chez moi et même maintenant que je suis en train de rédiger ce billet en ce bon samedi matin sous une bonne couverture nuageuse.

C’est bien l’automne, une saison que j’aime bien malgré tous les inconvénients qu’on lui trouve. Tout s’adoucit durant ce laps de temps. Je ressens l’envie de remettre un peu d’ordre dans ma vie sous tous ses aspects pendant ce moment de calme pour ensuite mieux avancer… ou plutôt « essayer » de mieux avancer…

Continuer à perdre du poids. Je suis sur la bonne voie en ce moment. J’ai pour objectif de perdre 20 kilos (non, pas de faute de frappe) et j’en ai perdu 7 depuis le 1er septembre. Je n’ai pas de deadline. Juste entrer de nouveau et me sentir à l’aise dans mes anciens vêtements.

Faire du rangement une bonne fois pour toute. Le problème auquel je fais face depuis des années maintenant c’est le manque d’espace pour pouvoir concilier mon activité de blogueur/photographe culinaire et ma vie au quotidien chez moi. Il faut sans cesse déplacer des tas d’objets pour me faire de la place le temps d’une séance de shooting et puis les remettre en place. Je veux pouvoir passer plus de temps à créer et à produire au lieu de ranger non stop.

tofu_potimarron_sautes_moody_blog

Voilà donc les deux choses concrètes qui sont actuellement en tête de ma liste des priorités en ce moment. Ce n’est pas tout mais je vais commencer par ça. Je parlerai peut-être du reste par la suite.

En attendant, je mets le potimarron sous le feu des projecteurs comme je l’avais annoncé avant.

Aujourd’hui, c’est préparation aux saveurs asiatiques mais végétarienne. Les carnivores, vous aurez été prévenus. J’ai cuisiné la semaine dernière sans vraiment avoir de recette en tête mais je me suis contenté de respecter quelques bases d’assaisonnement pour donner du goût.

Lorsque je cuisine « chinois », je ne réfléchis pas vraiment et je fonctionne à l’instinct. C’est comme si c’était naturel. Bon, il faut dire que je suis d’origine chinoise hong-kongaise et que ma mère m’a transmis sa culture depuis mon plus jeune âge. Et lorsque je parle de culture, la cuisine en fait partie bien évidemment. Je me souviens que j’ai réellement commencé à apprendre à « cuisiner » à l’âge de 12 ans. Ma mère nous élevait déjà seule mon frère et moi et n’avait pas toujours le temps de tout gérer en rentrant de son travail, je la soulageais donc au niveau tâches ménagères et cuisine. Souvent elle préparait tous les ingrédients le matin et m’expliquait ensuite ce qu’il fallait faire pour les cuisiner. Je commençais par ce qui semblait le plus simple, à savoir les légumes sautés… je me rappelle comment j’étais obligé de me cacher derrière le couvercle du wok pour me protéger des projections d’huile brûlante au moment où je mettais les légumes dedans. C’était l’étape que je redoutais le plus. Je me rappelle cela avec le sourire.

Bon, c’était ma petite parenthèse « souvenirs d’enfance », c’était même pas prévu que je raconte tout ça mais c’est juste pour dire qu’en gros, j’ai l’habitude donc la recette c’est du free style ! J’espère qu’elle vous donnera envie en tout cas.

** Tofu et Potimarrons sautés à la Chinoise **

250 gr de tofu « ferme » (pour une meilleure tenue à la cuisson)

100 gr de potimarron coupé en dés

1 échalote émincée

1 gousse d’ail écrasée ou émincée

80 gr de petits pois surgelés

80 gr de maïs en conserve

2 c. à c. de sucre

2 c. à s. de sauce de soja

1 c. à s. de vin shaoxing ou alcool de riz (facultatif)

du poivre moulu

huile de sésame

huile pour la cuisson

1 c. à c. de maïzena et un peu d’eau

graines de sésame

tofu_potimarron_sautes_closeup_blog

** Réalisation ** 

Faites précuire les dés de potimarron au four à micro-ondes à 600W durant 1 minute et réservez-les.

Placez les petits pois encore surgelés dans un bol d’eau puis rincez et égouttez-les.

Rincez le tofu et séchez-le avec de l’essuie-tout. Détaillez le tofu en dés de 1,5-2 cm.

Faites bien chauffer un peu d’huile dans le wok.

Faites revenir échalote et ail à feu vif.

Ajoutez tout de suite les dés de tofu et de potimarron. Remuez sans cesse.

Ajoutez petits pois et grains de maïs tout en remuant.

Ajoutez sucre, poivre et sauce de soja. Remuez encore.

Laissez chauffez à feu moyen pendant 2 minutes en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, diluez la maïzena dans un petit volume d’eau. Versez cette solution de façon homogène dans le wok et remuez encore.

Vous verrez que le jus du fond va s’épaissir. Coupez le feu.

Parfumez de quelques gouttes d’huile de sésame et remuez vite fait.

Versez le contenu du wok dans un plat ou une assiette creuse.

Parsemez de graines de sésame et servez aussitôt avec du riz.