Dorayaki sandwich

Dorayaki sandwich

L’arrivée du printemps fait vraiment du bien au moral et je me rends compte à quel point mes humeurs jouent sur ma façon de photographier.

En ce moment, j’ai surtout envie de couleurs, de fruits, de verdures et le tout sous une belle lumière douce.

** Ingrédients pour 3 sandwichs (6 dorayaki) **

3 oeufs

120g de farine

60g de sucre

30g de miel

3g de bicarbonate

40g d’eau

40cl de crème liquide

2 c. à s. de sucre glace

des fruits frais pelés (fraises, kiwis, bananes)

** Préparation **

Battre les œufs, le miel et le sucre dans un grand bol.

Ajouter la farine tamisée et le bicarbonate.

Ajouter l’eau et laisser la pâte reposer au frais pendant 30 minutes.

Faire chauffer une poêle huilée à feu moyen.

Déposer une petite louche de pâte dans la poêle et laisser cuire.

Lorsque des petites bulles commencent à apparaître en surface, retourner le dorayaki et laisser cuire 20 secondes de plus.

Laisser refroidir le dorayaki et procéder de la même manière avec le reste de pâte.

Fouetter la crème liquide en chantilly avec le sucre glace.

Garnir le dessus d’un dorayaki de crème chantilly, disposer les fruits par dessus et étaler une nouvelle couche de crème.

Poser un 2ème dorayaki par dessus.

Enfermer le sandwich dans du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 2 heures.

Figues rôties au miel contre l’intolérance

figues_rose_blog

Plus je vieillis, plus il y a d’aliments auxquels je suis intolérant. Les degrés d’intolérance sont variables mais heureusement, pas au point de risquer ma vie.  C’est juste frustrant pour quelqu’un qui aime manger…comme moi. Je n’irai pas jusqu’à dire que je vis pour manger mais je n’en suis pas loin car manger est une réelle source de plaisir en ce qui me concerne.

figues_assiette_verte_blog

Ce qui me fait peur c’est cette liste qui s’allonge depuis ces 10 dernières années. Certains fruits (épluchés ou non) me donnent des picotements à la gorge, ça a commencé par la pomme, puis la cerise et ces toutes dernières années, pêche, abricot et figue sont entrés dans la catégorie des « à éviter ».

Mais le plus gênant et le plus frustrant de tous les aliments que je ne peux plus manger c’est le fromage. Une infime quantité ingérée (sans exagérer) me donne de l’acné « kystique » qui laisse d’énormes cicatrices. J’ai mis du temps avant de trouver que ça venait du fromage… et là ça fait déjà presque 4 ans que je n’en mange plus. Je ne suis pas un grand consommateur de fromages à la base, je ne suis pas du style à me faire un plateau de fromage en fin de repas par exemple mais j’adore le fromage fondu sur les pizzas, les gratins, en raclette. Adieu à tout ça ! Adieu à la mozzarella ! Adieu au mascarpone et tiramisu ! Ça me manque énormément et partout où je vais manger, je suis obligé de m’assurer qu’il n’y ait pas de fromage dans la composition des plats.

C’est comme ça, j’ai fait le choix de préserver ma gueule… les dermatologues que j’ai consultés n’ont pu m’aider d’avantage. Il faut faire avec. Il y a bien plus grave comme intolérance.

En attendant, pour les fruits à problème, ma solution c’est de la faire cuire pour pouvoir les consommer. Les pommes en crumble. Les pêches pochées au sirop. Les cerises en clafoutis. Et récemment, j’ai testé les figues rôties. Si simple à faire mais tellement succulent.

figue_fond_blanc_blog

**Figues rôties au miel**

Préchauffez le four à 200°C.

Coupez 2 figues en quartiers et placez-les dans un petit plat à four.

Mélangez 2 cuillerées à soupe de miel avec une pincée de poudre de cannelle.

Versez le miel parfumé sur les figues.

Parsemez d’amandes effilées.

Enfournez environ 5-6 minutes.

Dégustez-les tièdes.

Happy birthday my Brother

gateau_fruits_blog

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait de gâteau pour célébrer un anniversaire. Cela me rappelle qu’il fut un temps où j’en faisais systématiquement pour les amis tellement j’étais à fond dans la pâtisserie. C’était avant, il y a 9 ou 10 ans déjà.

gateau_fruits_high_white_blog

Faire un gâteau pour un anniversaire prend énormément de temps, faire les courses, réaliser les différentes étapes … cela me demandait presque une demie journée au tout début. Lorsque que la passion pour la photographie culinaire a fait apparition dans ma vie, cela me prenait encore plus de temps avec les temps de shooting à intégrer dans le déroulement de la confection.

C’est un boulot monstrueux mais le bonheur de voir les gens que j’aime savourer mon travail en vaut vraiment la peine.

Cette année, c’est la première année que mon frère fête son anniversaire en temps que papa. Il est donc hors de question de laisser passer cette occasion sans un homemade birthday cake.

On est encore en été et je n’ai pas beaucoup de temps, j’opte donc pour un nude cake avec des génoises très basiques avec des fruits de saison en abondance, le tout accompagné d’une crème double vanillée montée en chantilly pour apporter plus de richesse et d’onctuosité en bouche.

Il s’agit d’une génoise de base dont je connais la recette par cœur (c’est la seule d’ailleurs). Ce n’est sans doute pas la meilleure des recettes en matière de génoise mais la plus facile et la plus efficace.

gateau_fruits_high_white_chaise_blog

**Pour 2 génoises de 14 cm**

4 œufs

120 gr de sucre

120 gr de farine T45

2 c.à.s de beurre fondue

gateau_fruits_white_background_blog

**Réalisation**

Fouettez les œufs et le sucre dans un cul-de-poule.

Chauffez ce mélange au dessus d’un bain-marie.

Continuez à battre le mélange au batteur électrique jusqu’à ce que ça triple de volume.

Incorporez la farine puis le beurre fondu délicatement dans le mélange à l’aide d’une maryse.

Répartissez cet appareil dans 2 moules beurrés de 14 cm.

Enfournez à 180°C pendant 25 minutes (vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau).

Démoulez les génoises et laissez-les refroidir sur une grille.

Un semblant de Buddha Bowl

salade_grenades_quinoa_blog

Ce printemps est surtout placé sous le signe du végétarisme. Je ressens une envie constante de quinoa, d’avocat et de mélanges sucrés-salés.

polenta_coriandre_avocat_tomates_blog

Je me permets presque toutes les associations, du moment que ça reste sain et léger, pour le plus grand plaisir des papilles… un filet d’acidité et d’huile parfumée, du sel, du poivre. Rien de rédiger cet article me donne de nouveau l’eau à la bouche.

salade-quinoa-feves-blog

Aujourd’hui, pas de vraie recette proprement dite. Pour une salade, est-il réellement nécessaire ? Par contre, une petite idée pour apporter de la consistance et de la texture à toutes ces fraîcheurs, oui !

** Cubes de polenta croustillants **

polenta

huile de cuisson

ail

polenta_coriandre_avocat_vinaigrette_blog

Faites cuire la polenta en suivant les indications de l’emballage.

Verser la polenta cuite dans un plat rectangle ou carré et laissez prendre.

Une fois la polenta figée, découpez les cubes (taille à votre convenance).

Faites chauffer de l’huile dans une grande poêle et faites-y revenir à feu moyen l’ail émincé.

Ajoutez les cubes de polenta dans la poêle et laissez frire 1 à 2 minutes chaque face jusqu’à ce que les cubes soient bien dorés.

Servez chauds.