ramen_hongkong_style_blog1

Le souvenir des Nouilles instantanées…

Pensées, Recette, Salé

ramen_hongkong_style_blog1

Oulala ! Ça fait exactement 2 mois que je ne suis pas revenu sur le blog. Je ne vous cache pas que j’ai failli arrêter et fermer le blog. Une nuit de réflexion m’a été bénéfique et m’a évité de commettre cette erreur.

Il y a des moments comme ça où je n’ai plus foi en ce que je fais et je me dis juste « à quoi bon perdre son temps ? » … j’ai déjà fermé 3 blogs dans le passé sur un coup de tête et aussi parce que ces blogs n’étaient plus trop en phase avec ce que j’étais … grosse bêtise ! Aujourd’hui, je regrette énormément d’avoir fermé mon tout premier blog car il contenait beaucoup de bons souvenirs… mais bon, c’est trop tard, je ne peux plus revenir en arrière.

J’évite donc tout simplement de reproduire la même chose avec ce blog que j’aime beaucoup malgré les rares publications. Si vous êtes en train de lire ces quelques lignes, sachez que je vous remercie de me suivre encore. Je ne peux hélas pas me montrer tout le temps sous mes meilleurs jours… parfois, ça ne va pas du tout mais j’évite d’écrire des articles pour râler car cela ne m’aidera pas. Je me mets tout simplement en mode « pause » et je reprends quand j’en ai envie et surtout quand je retrouve la force pour le faire de façon authentique.

Bref, c’était les quelques lignes sur mon état d’âme mais vous vous doutez bien que ce n’était pas l’objet de cet article, n’est-ce pas ?

ramen_hongkong_style_blog2

Je vais vous parler des nouilles instantanées ! Je vais aussi vous raconter comment je les prépare. Non, je ne me moque pas de vous. Je connais pleins de gens qui font cuire leurs nouilles n’importe comment et c’est franchement dégueulasse ! C’est pourtant très simple de se faire un bon bol de nouilles garnies généreusement de choses qu’on aime.

Mais vous savez quoi ? Quoique je dise, mes nouilles instantanées ne seront jamais aussi bonnes que celles que ma grand-mère paternelle faisait. Elle m’a quitté il y a plus de 30 ans et beaucoup trop tôt… ma mère me dit encore beaucoup de biens à son sujet dont ses talents culinaires… j’aurais tellement aimé apprendre à cuisiner à ses côtés et qu’elle me refile ses petits secrets. Le seul souvenir culinaire/gustatif qu’elle m’a laissé c’est les nouilles instantanées. Elles ont un goût unique et irremplaçable. Je ne suis un mangeur raffiné au palais infaillible mais j’ai une excellente mémoire et pour moi, les goûts d’enfance existent réellement. Ce n’est pas simplement la nostalgie qui embellit mes souvenirs, ces goûts ont réellement existé puis disparu par la suite.

ramen_hongkong_style_blog3

Je me souviens que ma grand-mère nous emmenait à la plage, mes cousines et moi. Je devais avoir moins de 5 ans. On y allait tout le temps en fin d’après-midi lorsque le soleil ne tapait plus. On y restait jusqu’au coucher de soleil et sur le chemin du retour, je voyais les lumières de maisons s’allumer petit à petit, c’était presque l’heure du dîner. Une fois rentrés, on prenait une bonne douche pour se débarrasser du sable et une fois tous propres, on s’installait par terre dans le salon, autour de la table basse devant la télé. Mes cousines regardaient Starsky et Hutch et moi, je ne captais rien à tout ce qu’elles racontaient. Ma grand-mère sortait ensuite de la cuisine avec 3 petits bols de nouilles instantanées, c’était notre repas. Mon bol ne contenait pas de soupe, il y avait juste les nouilles… c’était peut-être volontaire de sa part de peur que je me brûle en mangeant. Les nouilles étaient donc presque sèches mais avaient une texture presque al dente, avec un goût unique que je n’arrive toujours pas à reproduire.

Aujourd’hui, une trentaine d’années plus tard, quand je me prépare des nouilles instantanées toutes simples, je jette le bouillon en fin de cuisson pour ne garder que les nouilles. Je repense à ma grand-mère à chaque fois que je fais ça… j’aime les manger comme ça mais ce n’est bien sûr pas la bonne façon ou du moins, la meilleure façon de les manger.

ramen_hongkong_style_blog4

Je vais donc vous raconter comment les préparer et les garnir façon Hong-Kong. C’est très bête mais peu de gens de mon entourage pensent à procéder de cette manière… les poils s’hérissent à chaque fois que je vois mon frère les préparer ! Résultat : des nouilles pâteuses et lourdes en bouche !

Tout d’abord, faites chauffer de l’eau dans une casserole (environ 0,5 L pour 2 paquets de nouilles).

Ajoutez les nouilles dans l’eau bouillante et laissez 15 secondes puis, à l’aide de baguettes ou d’une fourchette, remuez les nouilles afin de les séparer dans l’eau. 

Après 2 minutes, sortez les nouilles de l’eau et répartissez-les dans un grand bol. Gardez l’eau de cuisson dans la casserole.

Préparez les garnitures, un œuf au plat, de la ciboulette ciselée et de la viande en boîte (luncheon meat) poêlée. Vous pouvez aussi remplacer par des saucisses ou du jambon tout simplement. Disposez tout cela dans le bol, sur les nouilles. 

Ajoutez l’assaisonnement (vendu avec les nouilles) dans l’eau encore très chaude, mélangez et au moment de servir, versez le bouillon dans le bol de nouilles. 

C’est tout simple mais en procédant ainsi, vos nouilles auront une bien meilleure texture au moment de les manger. Et ça, ça change tout !